La Commission a écrit elle-même les grandes lignes d'un scénario cauchemardesque dans lequel les dossiers Brexit et vaccins entrent en collision

Pour éviter la "fuite des vaccins", la Commission a commis un impair qui aurait abouti à un retour temporaire de la frontière irlandaise. Budapest, plutôt que d’attendre les doses commandées par l’Union, se tourne vers Pékin et Moscou.

La Commission a écrit elle-même les grandes lignes d'un scénario cauchemardesque dans lequel les dossiers Brexit et vaccins entrent en collision
©AFP
La journée de vendredi s’est achevée dans la plus grande confusion pour la Commission européenne. À la suite d’une initiative malheureuse et un court-circuit dans le processus de décision, elle a écrit elle-même les grandes lignes d’un scénario cauchemardesque dans lequel les dossiers Brexit et vaccins entraient en collision. Dans sa première mouture, le "mécanisme de transparence" établi par la Commission pour contrôler et le cas échéant, interdire, les exportations de doses de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet