"Journalistes, militants, mais aussi enseignants, médecins, étudiants…" : les prisonniers politiques, une monnaie d’échange pour le président Loukachenko

La liste des prisonniers politiques s’allonge chaque jour. Le pouvoir a durci sa politique de répression depuis la présidentielle chahutée. Les conditions de détention aussi se sont détériorées.

"Journalistes, militants, mais aussi enseignants, médecins, étudiants…" : les prisonniers politiques, une monnaie d’échange pour le président Loukachenko
©AFP
Ania Nowak Correspondante à Minsk
De grandes cages. C’est, dans les tribunaux biélorusses, l’endroit où les accusés assistent à leur procès. Dans la presse et sur les réseaux sociaux, les photos d’opposants qui attendent derrière les barreaux se sont multipliées ces dernières semaines, alors que le pays traverse une nouvelle phase de répression - judiciaire cette fois. Lundi,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet