Espagne : l'ex-Premier ministre Rajoy accusé d'avoir reçu de l'argent illégalement

L'ancien Premier ministre espagnol Mariano Rajoy a été accusé lundi par un ex-trésorier de son parti, le Parti Populaire (PP, droite), d'avoir illégalement reçu des primes avant de prendre la tête du gouvernement en 2011, au cours d'un procès sur le financement illicite du PP.

AFP
Mariano Rajoy en 2018.
Mariano Rajoy en 2018. ©AFP

Administrateur du PP de 1990 à 2008, puis son trésorier jusqu'en 2009, Luis Bárcenas est le personnage clé dans cette affaire de corruption baptisée "la caisse B", du nom d'une caisse noire alimentée pendant vingt ans par des dons d'hommes d'affaires et qui aurait notamment servi à verser des primes aux dirigeants et aux collaborateurs de ce parti.

Selon lui, ces versements en liquide avaient pour but de permettre à ces responsables de maintenir au sein du gouvernement le même niveau de rémunération que lorsqu'ils étaient députés du PP et qu'ils cumulaient leur salaire d'élu et des frais de représentation.

La "caisse B" a ensuite également servi à rétribuer des collaborateurs que le parti voulait choyer, a-t-il poursuivi.

M. Rajoy, qui a toujours rejeté ces accusations, doit être entendu en tant que témoin pendant ce procès prévu pour durer jusqu'en mai à San Fernando de Henares, près de Madrid.

Il évitera toutefois une confrontation délicate avec Luis Bárcenas, le juge présidant le tribunal ayant décliné cette demande de la défense de l'ancien trésorier du PP.