En Turquie, le parti pro-kurde du HDP menacé de fermeture : "La question kurde a toujours été une variable d’ajustement pour Erdogan"

Le gouvernement l’accuse d’être la vitrine politique du terrorisme.

Céline Pierre-Magnani, correspondante à Istanbul
En Turquie, le parti pro-kurde du HDP menacé de fermeture : "La question kurde a toujours été une variable d’ajustement pour Erdogan"
©AFP
En ce mercredi 17 mars, la scène qui se déroule dans l’enceinte de la Grande Assemblée du peuple de Turquie n’est pas banale : Ömer Faruk Gergerlioglu, membre de HDP (Parti républicain des peuples, gauche pro-kurde), vient d’être déchu de son mandat suite à une condamnation pour "propagande terroriste"....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité