Comment la Commission européenne veut empêcher la fuite des vaccins

La Commission propose de renforcer le contrôle des exportations de vaccins contre le Covid-19 hors de l’UE. Alors que la campagne de vaccination patine, elle veut assurer que l’Union ne soit pas lésée. La compagnie AstraZeneca continue d’alimenter la suspicion.

"Les cas de contamination augmentent dans quinze États membres, les hospitalisations dans dix-huit pays et les décès dans huit", s’est alarmée la commissaire européenne en charge de la Santé, Stella Kyriakides, mercredi à Bruxelles. Alors que la situation s’aggrave, l’Union européenne reste mal armée pour endiguer la pandémie et sa population insuffisamment protégée. En moyenne, seuls 11,3 % de citoyens européens ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19. La campagne de vaccination patine en raison des problèmes d’organisation constatés dans les États membres mais aussi parce que le compte de doses de vaccins contre le Covid-19 qui devraient être livrées par les firmes pharmaceutiques n’y est pas. Du tout. Dans ces circonstances, l’Union européenne veut s’assurer qu’elle...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité