L’espionnage russe en Belgique et en Europe "a considérablement augmenté" selon le SGRS

Les services de renseignement sont alertes après les affaires qui ont secoué l’Italie et la Bulgarie.

L’ambassade de Russie à Rome. Deux de ses diplomates ont été expulsés le 31 mars après la découverte qu’un officier italien transmettait des informations confidentielles à un militaire russe.
L’ambassade de Russie à Rome. Deux de ses diplomates ont été expulsés le 31 mars après la découverte qu’un officier italien transmettait des informations confidentielles à un militaire russe. ©AFP
L’espionnage russe en Belgique et en Europe "a considérablement augmenté" depuis que Vladimir Poutine s’est installé au Kremlin et que la Russie a annexé la Crimée en 2014, selon le Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS) de l’armée. Il reste "une...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité