L’Europe ferme les yeux sur les sirènes anti-migrants de la Grèce : "Les enfants et les personnes âgées vont paniquer, tout le monde va paniquer"

Pour désorienter les candidats à l’asile, Athènes s’est doté de canons qui lancent une sirène stridente.

Angélique Kourounis - Correspondante à Athènes
L’Europe ferme les yeux sur les sirènes anti-migrants de la Grèce : "Les enfants et les personnes âgées vont paniquer, tout le monde va paniquer"
©AP

Le blindé avance lentement. Le soldat avec l’uniforme bleu des garde-frontières qui le dirige scrute l’horizon et consulte son écran infrarouge qui détecte tout mouvement suspect. D’un seul coup, on entend une épouvantable sirène stridente. Un son sorti tout droit du blindé déchire l’air. Ce sont les nouveaux canons à son dont s’est dotée la Grèce pour faire face à une éventuelle nouvelle vague de demandeurs d’asile qui voudraient atteindre le pays via les rives turques très perméables.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...