Nina Baginskaya, l’opposante biélorusse intouchable

La "grand-mère" de la révolution, qui a été de toutes les manifestations, accrochée à son drapeau, ne craint ni la police, ni Alexandre Loukachenko.

placeholder
© AFP
Ania Nowak, correspondante à Minsk
"Si Nina Baginskaya est enlevée de la rue, il n’y aura plus d’opposition. Il n’y aura personne pour manifester." En octobre 2020, cette déclaration très officielle, venant du président biélorusse, Alexandre Loukachenko, a...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet