Marche des fiertés à Istanbul: un photographe de l'AFP interpellé

Un photographe de l'AFP, Bülent Kiliç, a été interpellé samedi par les forces de l'ordre lorsqu'il couvrait la dispersion de la marche des fiertés d'Istanbul interdite par les autorités, ont rapporté des témoins et des défenseurs de la liberté de la presse.

"Nous condamnons l'interpellation du reporter de l'AFP Bülent Kiliç qui couvrait la marche des fiertés à Taksim (...) Nous réclamons sa libération immédiate", a réagi sur Twitter Reporters Sans Frontières en Turquie.

L'AFP à Istanbul a contacté les autorités turques pour demander la libération de son photographe.

Une image montrant le moment de l'interpellation du journaliste, plaqué au sol par des policiers qui pressent avec leurs jambes sur son corps, a été diffusée sur les réseaux sociaux.

Bulent Kiliç a été interpellé alors qu'il couvrait la dispersion de la marche des fiertés d'Istanbul interdite par les autorités.

Selon des activistes, les forces de l'ordre ont interpellé plusieurs manifestants qui se sont réunis dans une rue de Taksim, un quartier central d'Istanbul qui accueille traditionnellement la gay pride.

Après une spectaculaire marche des fiertés qui a réuni en 2014 plus de 100.000 personnes à Istanbul, les autorités turques l'ont interdite année après année, officiellement pour des raisons de sécurité.

Les associations LGBT dénoncent une "campagne de haine" menée depuis des années à leur encontre par le gouvernement turc, au risque d'encourager les violences contre une communauté particulièrement vulnérable.