En prenant la présidence tournante de l’Union européenne, la Slovénie et ses problèmes passent sous le feu des projecteurs

L’attitude du Premier ministre populiste slovène lors de cette présidence inquiète

En prenant la présidence tournante de l’Union européenne, la Slovénie et ses problèmes passent sous le feu des projecteurs
©AP
La Slovénie s’apprête à prendre la présidence semestrielle du Conseil de l’UE ce jeudi 1er juillet, à l’heure où l’Europe veut tirer les leçons de la pandémie de Covid-19, relancer les économies des Vingt-sept, s’adapter à l’ère du numérique et concrétiser son ambition d’atteindre la neutralité climatique d’ici 2050. Ces énormes chantiers européens ne seront certainement pas clôturés avant la fin de la présidence de la Slovénie,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet