Début de présidence de l'UE très tendu pour la Slovénie: Frans Timmermans refuse de poser sur la photo de groupe

placeholder
© afp
Maria Udrescu, envoyée spéciale à Ljubljana
Le cadre charmant de Brdo, un village niché au pied des Alpes juliennes au nord-ouest de Ljubljana, n’a pas suffi pour apaiser le malaise, voire la colère, des commissaires européens quant à l’accueil que leur a réservé le Premier ministre slovène, Janez Jansa. À l’occasion du lancement de la présidence slovène du Conseil de l’UE, ce jeudi 1er juillet, le dirigeant populiste a profité de sa réunion avec le Collège des commissaires pour tenter de prouver sa théorie selon laquelle le système...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet