Convalescence "normale et satisfaisante" pour le pape, opéré dimanche

La convalescence du pape François, opéré dimanche du côlon, se déroule de façon "normale et satisfaisante", a indiqué mercredi le Vatican, ajoutant qu'il était "touché" par les messages de soutien reçus ces derniers jours.

Convalescence "normale et satisfaisante" pour le pape, opéré dimanche
©ABACAPRESS

Le pape, âgé de 84 ans et qui a passé sa troisième nuit à l'hôpital Gemelli de Rome, "a continué de s'alimenter régulièrement et sa perfusion a été suspendue", a précisé le Vatican dans un communiqué.

Après cette opération programmée selon le Vatican pour soigner une sténose diverticulaire du côlon, le pape devrait rester hospitalisé pendant "une semaine environ, sauf complications", avait indiqué lundi le Vatican, qui mercredi "a confirmé l'existence d'une sténose diverticulaire aiguë".

François "est touché par les nombreux messages et les témoignages d'affection reçus ces derniers jours et exprime sa reconnaissance pour ces manifestations de solidarité et les prières", a ajouté le communiqué.

Le Premier ministre italien Mario Draghi lui a envoyé lundi ses "vœux affectueux de bon rétablissement". Le grand imam de l'université Al-Azhar du Caire lui a souhaité "un rapide rétablissement", et son prédécesseur, le pape émérite Benoît XVI, a prié pour lui.

Selon le quotidien Il Corriere della Sera, le pape a voulu planifier cette opération au début de l'été, lorsque ses obligations officielles sont allégées, pour pourvoir effectuer tranquillement sa convalescence.

La pape a déjà suspendu ses audiences générales du mercredi et pour le moment son prochain rendez-vous officiel est fixé pour dimanche avec la traditionnelle prière de l'Angelus.

Si comme prévu il est toujours hospitalisé à cette date, il pourrait prononcer la prière depuis sa fenêtre d'hôpital, comme Jean Paul II, et non depuis la fenêtre du palais apostolique donnant sur la place Saint-Pierre.

François se trouve dans la même chambre au dixième étage de l'hôpital Gemelli que celle utilisée par le pape Jean Paul II, opéré à plusieurs reprises dans cet établissement, notamment après une tentative d'assassinat en 1981 et pour une tumeur au côlon en 1992.

Cette chambre, surnommée Vatican III en raison des nombreux séjours de Jean Paul II, qui avait alors été contraint d'abandonner ses deux premières résidences au Vatican et à Castel Gandolfo près de Rome, dispose d'un petit salon doté d'un autel.

Sur le même sujet