La Commission cherche la meilleure façon de rappeler la Hongrie à l’ordre

La Commission veut que Budapest revoie sa loi qui discrimine les communautés LGBT +.

-
©AFP
Entre les institutions européennes et le gouvernement hongrois, le temps est toujours à l’orage, une dizaine de jours après un sommet au cours duquel le Premier ministre Viktor Orban avait été pris à partie par la majorité de ses pairs. En cause : l’adoption par le Parlement hongrois d’une législation qui interdit "la représentation et la promotion d’une identité de genre différente de celle de la naissance, d’un changement de sexe et de l’homosexualité" auprès des mineurs. Cette loi, qui entre en vigueur ce jeudi, "est une honte", a répété la présidente de la Commission européenne...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet