L'attaque de Peter R. de Vries "démontre l'amplification des menaces contre les journalistes en Europe"

Pour Reporters sans Frontières (RSF), la "lâche" attaque menée mercredi soir contre le chroniqueur judiciaire Peter R. de Vries aux Pays-Bas, "démontre l'amplification des menaces contres les journalistes en Europe".

L'attaque de Peter R. de Vries "démontre l'amplification des menaces contre les journalistes en Europe"
©AFP

"Il est sidérant de constater qu'un tel acte puisse être commis dans l'un des pays où la liberté de la presse est la plus garantie au monde", alerte jeudi l'organisation.

Elle demande aux autorités néerlandaises de conduire une enquête rapide et approfondie ainsi que d'assurer la protection des journalistes qui pourraient être ciblés par le crime organisé.

Peter R. de Vries, 64 ans, a été grièvement blessé lors d'une fusillade à Amsterdam mardi soir. Il a été emmené à l'hôpital dans un état critique.

Il est connu pour son travail de chroniqueur judiciaire. Il est aussi régulièrement porte-parole ou confident dans des affaires policières ou judiciaires. Il est, entre autres, la personne de confiance de Nabil B., témoin-clé dans le grand procès de liquidation de Marengo, lié à la mafia.

Après une chasse à l'homme, deux suspects - un Néerlandais de 21 ans et un Polonais de 35 ans - ont été interpellés mardi soir. La police suspecte que l'un des deux hommes soit le tireur. (

Sur le même sujet