Nouvelle semaine de répressions contre les médias en Biélorussie

Comme l’a nommée à la télévision d’État un responsable du KGB, "une opération de purge à grande échelle contre les radicaux" s’est abattue sur les journalistes biélorusses, la semaine dernière. Après la fermeture de tut.by, le principal site d’informations du pays, en mai, l’arrestation du journaliste Roman Protassevitch lors du détournement du vol Ryanair Athènes-Vilnius, quelques jours plus tard, avait déjà montré la détermination du régime d’Alexandre Loukachenko à éradiquer les médias indépendants.

Nouvelle semaine de répressions contre les médias en Biélorussie
©afp
A. N. à Vilnius
En deux jours, d’après l’Association des journalistes biélorusses, 32 représentants des médias ont été arrêtés, y compris des employés de journaux locaux, notamment à Brest, grande ville à la frontière polonaise. Yahor Martsinovich,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet