La défaite anglaise en finale de l’Euro réveille des démons racistes

Rashford, Sancho et Saka ont été victimes d’injures.

Tristan de Bourbon, correspondant à Londres
La finale du championnat d’Europe de football opposant l’Angleterre et l’Italie devait être une fête au Royaume-Uni. La fête du football, et tout simplement la fête d’un pays qui a relevé la tête après cinq années compliquées depuis le référendum sur le Brexit et une pandémie qui l’a plus affecté que n’importe quel autre pays d’Europe. Las, la fête a été gâchée par une poignée d’Anglais, plus encore que par l’égalisation de renard des surfaces de Leonardo Bonucci, répondant au but de Luke Shaw, ou les arrêts...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité