Malgré le pass sanitaire, près de 1000 personnes contaminées lors d'un festival aux Pays-Bas: "C'est terrible"

Près de 1000 participants au festival "Verknipt", à Utrecht, ont été testés positifs au coronavirus.

Malgré le pass sanitaire, près de 1000 personnes contaminées lors d'un festival aux Pays-Bas: "C'est terrible"
©Shutterstock

Cela devait être un week-end de fête. Musique, concerts, alcool et bonne ambiance : tout était réuni pour que les 20.000 participants du festival "Verknipt", aux Pays-Bas, passent un superbe moment. Mais le coronavirus et le variant Delta sont venus jouer les trouble-fêtes.

Près de 1000 personnes ont en effet été contaminées au Covid-19 lors de ce festival en plein air, qui se tenait les 3 et 4 juillet dans la région d'Utrecht, relate le quotidien néerlandais Algemeen Dagblad.

"C'est terrible", se désole l'organisateur de l'événement, Reza Fathi, qui assure que toutes les mesures sanitaires avaient pourtant été prises. En effet, pour accéder au festival, les participants étaient tenus de présenter un pass sanitaire via l'appliation néerlandaise Coronacheck. Pour obtenir ce pass, les festivaliers devaient ainsi apporter la preuve d'une vaccination, d'un test négatif ou d'une contamination récente au coronavirus. De plus, un contrôle d'identité était également prévu à l'entrée du parc.

Dès lors, comment expliquer un tel cluster ? L'hypothèse la plus probable réside en le délai autorisé entre la réalisation du test - qui pouvait d'ailleurs être un test rapide - et l'accès au festival. En effet, un délai de 40h a été accordé pour le festival, ce qui est loin des 24 heures habituellement recommandées par les autorités sanitaires locales. Ainsi, certains participants ont pu être contaminés au Covid-19 entre-temps et propager le virus lors du festival. La porte-parole du département de Santé publique d'Utrecht, Lydia Van der Meer, n'exclut d'ailleurs pas que le nombre de contaminations augmentent encore : "Nous espérons que le pic a été atteint, mais avec le variant delta plus contagieux, ce n'est pas évident".

Une autre explication évoquée est la falsification du pass sanitaire. Grâce à différentes combines, certains participants auraient pu présenter de "faux" QR Code et ainsi entrer au festival sans avoir été vaccinés, ni réalisés de test. Une possibilité que rejette en bloc l'organisateur de l'événement, au vu de l'important dispositif de sécurité et de vérification mis en place. 


 

Sur le même sujet