Face à la Commission européenne, Viktor Orban ressort l’arme référendaire pour soutenir sa loi "anti-LGBT"

Cinq ans après son référendum raté contre les quotas de demandeurs d’asile, le retour de l’arme référendaire.

placeholder
© AP
Corentin Léotard - Correspondant à Budapest
L’ambiance est calme pour un vendredi soir devant l’Alter ego, l’un des clubs gays de la capitale hongroise. Hatter, la principale association pour les droits des LGBTQ, fait état d’une recrudescence récente du nombre d’actes homophobes, des agressions verbales essentiellement. Les deux armoires à glace en charge de la sécurité de l’établissement l’assurent : il n’y...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet