Une athlète biélorusse, expulsée des Jeux par son propre pays, trouvera refuge en Pologne: elle avait "peur d'être emprisonnée"

Renvoyée pour avoir critiqué la fédération d’athlétisme, elle a appelé au secours le Comité olympique et a été prise en charge par la police japonaise à l’aéroport de Tokyo.

Une athlète biélorusse, expulsée des Jeux par son propre pays, trouvera refuge en Pologne: elle avait "peur d'être emprisonnée"
©AP
Krystsina Tsimanouskaïa, sélectionnée par la Biélorussie pour concourir le 100 et le 200 mètres aux Jeux olympiques de Tokyo, devait prendre place sur la ligne de départ ce lundi. Mais rien ne s’est déroulé...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet