L'antivax anglais Piers Corbyn accepte un faux pot-de-vin de 10 000£ afin de ne plus critiquer AstraZeneca

Il a été piégé en caméra cachée par deux youtubeurs.

L'antivax anglais Piers Corbyn accepte un faux pot-de-vin de 10 000£ afin de ne plus critiquer AstraZeneca
©BELGA/AFP

Plus c'est gros, plus ça passe. Piers Corbyn, le célèbre militant contre les mesures sanitaires, adepte des théories complotistes et leader du mouvement antivax britannique, aurait-il accepté de changer de discours pour 10 000 livres sterling, soit près de 13 000 euros ? C'est en tout cas ce que semble montrer une vidéo du youtubeur Josh Pieters, connu pour avoir déjà piégé plusieurs célébrités anglaises, dans laquelle Piers Corbyn accepte une somme qu'il croit venir d'AstraZeneca en gage de son silence.

"Archie Manners et moi avons convaincu l'antivax Piers Corbyn d'accepter 10 000 livres qu'il pensait venir d'AstraZeneca pour arrêter de critiquer son vaccin. Sauf qu'il s'agissait de billets de Monopoly et que nous avons enregistré l'intégralité de la séquence", a expliqué Josh Pieters sur Twitter en publiant la vidéo.

Dans la vidéo, le youtubeur anglais explique comment la rencontre a été organisée avec l'aide d'Archie Manners, son complice. Tous deux ont d'abord proposé un rendez-vous à l'homme d'affaires anglais, assurant vouloir faire un don pour sa campagne antisystème. Lors de la rencontre, Josh Pieters prétend être le fils d’un investisseur ayant fait fortune dans une chaîne de restaurants en Afrique du Sud. Il assure que sa famille possède également des parts dans l’alliance pharmaceutique AstraZeneca.

"C’est brillant"

"Nous avons des intérêts communs. Nous avons même apporté quelque chose en gage de notre intention", assure-t-il lors du rendez-vous, tandis qu'Archie Manners sort l'enveloppe contenant 10 000 livres. Piers Corbyn semble surpris. "Wow. C'est étonnant. C'est brillant", s'exclame-t-il. Il poursuit ensuite : "Du moment que je peux l'accepter sans insister sur les changements de politique ou sur tout ce que je fais…". La discussion se poursuit et Corbyn ne refuse pas l'argent, même s'il fait savoir que son discours ne sera pas influencé par une somme d'argent.

Au fil de la discussion, les youtubeurs insinuent pourtant que le don pourrait encourager le militant à diminuer les critiques contre le vaccin AstraZeneca et à plutôt se concentrer sur les vaccins Pfizer et Moderna. Celui-ci acquiesce à demi-mot, avant d'affirmer qu'un avantage de ce vaccin est qu'il ne s'agit pas "d'un vaccin à ARN messager, qui provoque des choses magnétiques". L'homme d'affaires affirme également qu'il ne dira pas que l'argent provient d'AstraZeneca si on lui demande d'où vient le pot-de-vin, avant de repartir avec l'enveloppe.

Depuis la publication de la vidéo, Piers Corbyn a assuré que celle-ci avait été "très fortement modifiée avec des commentaires malhonnêtes" et passait sous silence "ses multiples déclarations, selon lesquelles tous les dons que nous acceptons le sont de manière inconditionnelle". "Nous ne changerons pas notre discours", assure le leader antivax. "J'ai déclaré à ces imposteurs que tous les vaccins Covid sont dangereux et que nous ne changerons pas notre discours sur les vaccins et le passeport vaccinal". Quoi qu'il en soit, la séquence aura bien fait rire outre-Manche.