Coronavirus: l'Italie renforce ses mesures pour les enseignants et à bord des trains

Les professeurs, enseignants et étudiants dans les universités italiennes devront à l'avenir être pleinement vaccinés, testés négatifs ou guéris du Covid-19.

L'université de Milan, en Italie.
©AP
DPA

Pour la rentrée de septembre, ils devront présenter une preuve appropriée pour pouvoir accéder aux salles de classe, a signalé le ministre de la Santé italien, Roberto Speranza, jeudi soir.

Si les preuves ne sont pas fournies, les enseignants seront suspendus au-delà de cinq jours, a décidé le cabinet.

En outre, un "passeport vert", termes utilisés pour les preuves nécessaires, sera aussi requis pour voyager à bord de trains, bus ou ferries en septembre dans le pays.

Dès vendredi, toute personne de plus de 12 ans qui souhaite manger à l'intérieur d'un restaurant, aller au musée, à la piscine ou au spa, devra aussi être soit vaccinée, soit testée négative, soit guérie. Les mêmes règles s'appliquent aux évènements sportifs ou culturels en extétieur et aux salles de gym.

Il appartient aux propriétaires de restaurants ou d'autres entreprises d'exiger les preuves, au risque d'être pénalisés.

Sur le même sujet