Trois concerts-tests tournent au cauchemar en Espagne: 2.300 personnes infectées

Un relâchement des gestes barrières a été pointé du doigt.

Trois concerts-tests tournent au cauchemar en Espagne: 2.300 personnes infectées
©AP

Comme dans beaucoup d'autres pays européens, l'Espagne a décidé d'organiser des concerts-tests afin de savoir si la tenue d'événements musicaux de plus grande envergure est envisageable dans le contexte sanitaire actuel. Ainsi, 50.000 personnes ont participé aux festivals Canet Rock, Vida et Cruilla en Catalogne entre le 1er et le 11 juillet. Sur ces 50.000 participants, 2.300 ont été, à terme, testés positifs au Covid-19. Un nombre bien plus élevé que le bilan du groupe test, qui n’assistait pas à l’événement, puisque "seulement" 1.437 volontaires ont contracté le coronavirus.

Un dispositif bien rodé avait pourtant été mis en place. Des tests antigéniques obligatoires étaient réalisés à l'entrée, la distanciation sociale et le port du masque étaient également de rigueur. Des agents circulaient d'ailleurs au milieu des participants pour s'assurer que les règles étaient bien respectées. "On ne peut pas dire qu'il s'agissait d'événements superpropagateurs", a réagi Carmen Cabezas, secrétaire générale régionale à la Santé. Elle a également remis la faute sur certains festivaliers, puisque 271 d'entre eux auraient délibérément participé à l'expérience alors qu'ils étaient positifs aux coronavirus. La tenue des consignes de sécurité est donc remise en cause.