"Je veux avoir le droit de vivre dans mon pays" : les Biélorusses sont dans l’impasse depuis un an mais pas désespérés

Un an après le soulèvement pacifique de la population qui contestait la réélection truquée d’Alexandre Loukachenko, le dictateur a repris la main dans la violence. Si de nombreux jeunes se réfugient à l’étranger, les opposants n’ont pas perdu tout espoir de retourner la situation.

Tens Of Thousands Rally - Minsk
© BELGAIMAGE
Ania Nowak Envoyée spéciale à Minsk
Les supermarchés Evroopt sont maintenant équipés de caisses automatiques. C'est le changement le moins déprimant que l'on observe, de retour à Minsk après deux mois d'absence. Les rues de la capitale biélorusse sont d'un calme hivernal, et le contraste avec août 2020, saisissant. Difficile de croire qu'il y a seulement un an, des dizaines de milliers de citoyens avides de transition politique se pressaient aux meetings de ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet