Prêtre assassiné en France: Marine Le Pen et Gérald Darmanin s'écharpent sur Twitter

Les deux personnalités politiques ont réagi au drame survenu ce lundi matin.

Prêtre assassiné en France: Marine Le Pen et Gérald Darmanin s'écharpent sur Twitter
©Montage (Reporters et AFP)
La Rédaction (avec AFP)

Un prêtre a été assassiné ce lundi matin en Vendée. Un homme, de nationalité rwandaise, s'est présenté dans la foulée à la brigade de gendarmerie de Mortagne-sur-Sèvre et a affirmé avoir tué l'ecclésiastique. Cet homme était déjà connu des services puisqu'il avait été placé sous contrôle judiciaire dans le cadre de l'enquête sur l'incendie de la cathédrale de Nantes en juillet 2020.

Sur Twitter, la présidente de Rassemblement national Marine Le Pen a aussitôt réagi. "En France, on peut donc être clandestin, incendier la cathédrale de #Nantes, ne jamais être expulsé, et récidiver en assassinant un prêtre", a-t-elle tweeté, y voyant la "faillite complète de l'Etat et de Gérald Darmanin".

Le ministre de l'Intérieur lui a répliqué sans tarder, toujours via le réseau social: "Cet étranger n'était pas expulsable malgré son arrêté d'expulsion tant que son contrôle judiciaire n'était pas levé". Gérald Darmanin a alors accusé Marine Le Pen de "polémiquer sans connaître les faits".

"Les Français veulent de la fermeté, pas ce bavardage puéril d'un ministre qui se défausse. Faites votre travail", a répliqué Mme Le Pen.

Sur le même sujet