La stèle de Simone Veil en Bretagne une nouvelle fois dégradée, Macron réagit: "La France ne reculera pas"

Une stèle érigée en l'honneur de Simone Veil a été une nouvelle fois dégradée samedi à Perros-Guirec, dans les Côtes-d'Armor, a fait savoir le préfet Thierry Mosimann.

La stèle de Simone Veil en Bretagne une nouvelle fois dégradée, Macron réagit: "La France ne reculera pas"
© Reporters / Abaca
AFP

Le préfet "tient à condamner avec la plus grande fermeté la nouvelle dégradation de la stèle en hommage à Simone Veil à Perros-Guirec", indique un communiqué.

"D'après les dernières informations disponibles, cet acte a été commis ce matin (samedi, ndlr) après 08H00. Les moyens de la gendarmerie sont pleinement mobilisés afin de retrouver le ou les coupables", précise le communiqué, appelant toute personne susceptible d'avoir des informations à prendre contact avec la gendarmerie.

"La France ne reculera pas", a tweeté le président Emmanuel Macron à la suite de cette nouvelle profanation. "Jamais nous ne tolérerons que s'installe l'antisémitisme. Pour Simone Veil dont la stèle a été profanée, à tous, je veux le répéter: la France ne reculera pas", a écrit le chef de l'Etat.

La gendarmerie avait déjà lancé un appel à témoin après une précédente dégradation en milieu de semaine.

La gendarmerie avait alors découvert que la stèle avait été "recouverte de tags avec des croix gammées". La préfecture ne précise pas la nature des dégradations commises cette fois.

Simone Veil (1927-2017), qui fut déportée à Auschwitz, a notamment laissé en 1975 son nom à la loi légalisant l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Elle a aussi été présidente du Parlement européen (1979-1982). Également académicienne, elle a été présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah (2001-2007). Elle a fait son entrée au Panthéon en 2018.