Deux policiers blessent par balles deux personnes après un refus d'obtempérer à Paris

Deux policiers ont été placés en garde à vue pour "tentative d'homicide volontaire" après avoir grièvement blessé par balles deux personnes qui refusaient de se faire contrôler à bord d'un véhicule dans la nuit de dimanche à lundi à Stains (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris lundi de sources concordantes.

Deux policiers blessent par balles deux personnes après un refus d'obtempérer à Paris
©BELGA
AFP

Deux enquêtes distinctes ont été ouvertes suite à ces faits, a indiqué le parquet de Bobigny. L'une, confiée à l'IGPN (Inspection générale de la police nationale), consiste à savoir dans quelles circonstances les fonctionnaires impliqués, âgés de 27 et 30 ans, ont fait usage de leur arme à feu.

Tous deux ont été placés en garde à vue en milieu d'après-midi pour "tentative d'homicide volontaire" et étaient toujours entendus lundi soir, a précisé le parquet.

Un troisième policier est également entendu comme témoin, a ajouté cette source.

L'autre, menée par la police judiciaire du département, vise les occupants du véhicule pour "refus d'obtempérer" et "tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique".

Lundi vers 01h30, un équipage de la BAC (brigade anti-criminalité) a tenté de contrôler un véhicule occupé par un homme et une passagère, boulevard Maxime Gorki à Stains, a retracé à l'AFP une source proche de l'enquête.

La voiture s'immobilise d'abord près des forces de l'ordre, puis fait marche arrière pour essayer de se soustraire au contrôle. L'un des fonctionnaires tente alors de rentrer dans l'habitacle du véhicule pour le stopper, mais celui-ci se remet à rouler, selon cette source.

Une vidéo amateur, largement partagée sur les réseaux sociaux, montre les deux agents faire ensuite feu à plusieurs reprises sur la voiture, avec leur arme de service.

Le conducteur a été touché par "au moins trois impacts" de balles, qui l'ont blessé "au thorax, au bras et au pubis", a détaillé une source proche du dossier. La passagère, qui était allongée sur la banquette arrière, a reçu une balle dans le dos et cent jours d'ITT (incapacité totale de travail) lui ont été attribués, selon cette source.

Ils "ont été transportés à l'hôpital avec un pronostic vital engagé", a déclaré Laëtitia Vallar, porte-parole de la préfecture de police, dans une vidéo en ligne.

Les deux policiers "également blessés" au cours de l'opération "ont été transportés à l'hôpital", a-t-elle ajouté.

Sur le même sujet