Pays-Bas: des cocktails Molotov jetés à travers les fenêtres d'un journaliste

Un journaliste néerlandais a été visé par une attaque au cocktail Molotov dans la nuit de mercredi à jeudi à Groningue (nord), un mois après le meurtre du journaliste d'investigation Peter R. de Vries qui avait suscité une vague d'émotion aux Pays-Bas.

Pays-Bas: des cocktails Molotov jetés à travers les fenêtres d'un journaliste
© afp
AFP

Un ou plusieurs engins incendiaires ont été lancés à travers la fenêtre du domicile du journaliste Willem Groeneveld, qui est parvenu avec sa partenaire à éteindre le feu, a indiqué la police.

Une enquête a été ouverte et la police a refusé de faire des conjectures sur les causes de l'attaque, qui n'a fait aucun blessé.

M. Groeneveld, qui écrit pour "Sikkom", le blog de la ville de Groningue, a souvent été victime d'intimidation.

Il y a deux ans, des pierres avaient été jetées à travers les fenêtres du domicile du journaliste après qu'il eut écrit une série d'articles dénonçant des propriétaires de taudis, a indiqué la chaîne publique de télévision néerlandaise NOS.

La semaine dernière, il a déclaré dans une interview sur Villamedia, un site internet consacré au journalisme, qu'il "regardait plus souvent par-dessus son épaule lorsqu'il se promenait dans la ville".

"Après la tentative d'assassinat de Peter R. de Vries, c'est la deuxième attaque contre un journaliste néerlandais en peu de temps", s'est inquiété Thomas Bruning, secrétaire général de l'Association des journalistes néerlandais (NVJ), cité par l'agence de presse néerlandaise ANP.

Peter R. de Vries, journaliste spécialisé dans les affaires criminelles, est mort le 15 juillet après avoir été blessé par balles le 6 juillet à Amsterdam.

Une vague d'émotion avait submergé le pays suite au meurtre de ce "héros national", régulièrement apparu en tant que porte-parole de victimes ou dans le cercle proche de témoins clé.

Photo d'illustration.