De ministre à livreur à vélo, le parcours surprenant d'un exilé afghan en Allemagne

Désormais livreur à vélo en Allemagne, Sayed Sadaat a été ministre de la communication en Afghanistan pendant deux ans, avant de fuir son pays.

Sayed Sadaat a été ministre de la communication en Afghanistan durant deux ans, avant que sa fonction ne prenne fin en 2018. En septembre dernier, il décide d'émigrer en Allemagne, vers un avenir meilleur.

Fin 2020, il s'installe ainsi dans la ville de Leipzig, dans l'est du pays, où il devient livreur à vélo. "Ce n'est pas parce que vous avez été ministre que vous devez rester sans travailler et ne rien faire", estime auprès de l'agence de presse Reuters Sayed Sadaat, qui doit comme tout le monde payer son loyer et se nourrir.

Malgré ce changement de vie drastique, l'ex-politicien de 49 ans ne regrette pas son choix. "J'encourage tous les autres politiciens à travailler après avoir pris leur retraite. Ils devraient prendre part à la communauté, comme des gens normaux", déclare-t-il, expliquant à nos confrères avoir subi des reproches de la part d'Afghans restés au pays pour avoir accepté un tel emploi. "Je suis fier de faire ça, sinon j'aurais pu devenir un ministre corrompu", dit-il. "J'espère que d'autres politiciens suivront la même voie".

Son histoire prend une résonance particulière au vu des événements tragiques qui secouent l'Afghanistan. Depuis l'annonce du retrait des troupes américaines et la prise de pouvoir des talibans, les demandes d'asile ont augmenté de plus de 130% en Allemagne, selon les statistiques de l'Office fédéral des migrations. Plus de 100.000 personnes ont déjà été évacuées d'Afghanistan depuis le 14 août, a annoncé la Maison blanche ce jeudi, dont 1.100 par la Belgique. La famille de Sayed Sadaat, restée au pays, espère le rejoindre.

L'ex-ministre, qui dispose de la double nationalité, aurait pu choisir le Royaume-Uni, mais s'est tourné vers l'Allemagne, car il misait sur un meilleur avenir économique dans le secteur des télécommunications et de l'informatique. Sadaat est diplômé dans ce domaine, mais ne parlant pas allemand, il est difficile pour lui de trouver un emploi

C'est pourquoi il prend des cours la journée, avant d'enfourcher son vélo pour livrer des repas le soir, en attendant de trouver un poste qui lui convient mieux.

Sur le même sujet