Manifestations anti mesures Covid : des milliers de personnes en Allemagne, trois rassemblements en Suisse

Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés samedi à Berlin pour protester contre les restrictions imposées par le gouvernement allemand afin de lutter contre la propagation du coronavirus, comme l'obligation du port du masque. En Suisse, plusieurs manifestations se sont aussi déclarées.

Manifestations anti mesures Covid : des milliers de personnes en Allemagne, trois rassemblements en Suisse
© Reporters
AFP

Plusieurs rassemblements avaient été interdits au préalable par les autorités en vertu, justement, des règles que les manifestants entendaient dénoncer. Ainsi, neuf manifestations n'ont pas reçu les autorisations nécessaires, dont celle du mouvement coronasceptique "Querdenken", qui rassemble des militants d'extrême droite et entendait investir l'un des axes principaux de la capitale. Les organisateurs de quatre de ces événements ont porté l'affaire en justice, mais seule une manifestation a finalement été autorisée, avec une limitation à 500 personnes samedi et dimanche.

placeholder
© Reporters

Samedi, une foule nombreuse mais dispersée est descendue dans la rue, escortée de policiers et policières à pied, de fourgons et d'un hélicoptère. Certaines zones de Berlin dédiées aux institutions gouvernementales ont été bouclées et 2.000 agents étaient disponibles pour encadrer la manifestation.

La police suit attentivement ce type de manifestations. L'année dernière, de grands rassemblements à Berlin contre les restrictions liées au coronavirus s'étaient terminées par l'occupation, par des manifestants, d'un des escaliers principaux du parlement allemand, suscitant l'indignation en Allemagne.

placeholder
© Reporters

Environ 500 manifestants dans trois rassemblements contre les mesures Covid-19

Une manifestation autorisée d'opposants aux restrictions sanitaires liées au Covid-19 a réuni 200 personnes samedi à Brigue, selon un photographe de l'agence de presse suisse Keystone-ATS sur place. À Schaffhouse, 250 personnes ont protesté. Une marche a aussi été organisée à Bellinzone. "Nous sommes pour les libertés et la vérité dans tous les domaines. Ce que nous vivons actuellement n'est pas une pandémie et nous contestons donc les restrictions sanitaires qui lui sont liées", a indiqué à Keystone-ATS François de Siebenthal, président de 1291.one et coorganisateur de la manifestation avec le groupe valaisan "Libertés et vérité".

Les participants se sont réunis devant la gare de Brigue en début d'après-midi avant de rejoindre en cortège une place, à une dizaine de minutes de là. Une trentaine de "sonneurs de cloche" ont fait le déplacement "pour sonner les cloches aux responsables de tous ces abus". Le choix de Brigue n'est pas dû au hasard, précisent les organisateurs sur leur site Internet: il s'agit de la ville où le parlement cantonal tient ses sessions depuis la pandémie, non loin des bâtiments de l'entreprise pharmaceutique Lonza, à Viège, qui produit le vaccin Moderna.

Des discours ont été prononcés devant les manifestants, dont certains étaient vêtus et masqués de blanc. La police n'a pas signalé de débordement.

Une manifestation s'est également déroulée à Schaffhouse, avec 250 participants, et une autre à Bellinzone, organisées notamment par le mouvement politique des Amis de la Constitution, qui se présente comme les gardiens des droits citoyens.