Explosion d'une usine en Allemagne: une réaction chimique probablement en cause

L'explosion d'une usine de traitement de déchets en Allemagne en juillet, qui avait fait sept victimes, a probablement été causée par une réaction chimique à l'intérieur d'un réservoir de stockage de déchets, ont indiqué lundi les autorités locales, citant un rapport provisoire.

Explosion d'une usine en Allemagne: une réaction chimique probablement en cause
© Reporters / DPA
AFP

Cette explosion avait également fait 31 blessés, alors que la détonation avait été entendue jusqu'à quarante kilomètres à la ronde et provoqué un immense panache de fumée noire.

Elle s'était produite le 27 juillet dans la zone industrielle du Chempark de Leverkusen (Rhénanie-du-nord-Westphalie), qui accueille de nombreuses usines chimiques. Des réservoirs contenant des solvants chlorés avaient pris feu dans le centre de traitement des déchets de l'entreprise Currenta.

Une quantité "non négligeable" de particules étaient ensuite retombées dans les environs après le souffle.

Les conclusions provisoires, présentées par le gouvernement du district de Cologne, suggèrent qu'une réaction chimique a "probablement" provoqué l'auto-échauffement et le réchauffement rapide du liquide usé contenu dans le réservoir de stockage numéro 3, ce qui a entraîné une augmentation de la pression que le réservoir n'a pas pu supporter.

"L'ensemble du processus s'est déroulé si rapidement que les mécanismes de sécurité n'étaient plus en mesure de dissiper la pression. Lorsque la pression a dépassé la pression de conception du réservoir, celui-ci a explosé", indique le rapport provisoire, cité par les autorités.

Currenta a indiqué dans un communiqué que les premières conclusions correspondaient à ses propres investigations.

Le gouvernement du district de Cologne a précisé qu'il attendait des analyses complémentaires d'experts avant de pouvoir tirer des conclusions définitives sur la cause de l'explosion.

Le parquet et la police de Cologne avait ouvert une enquête "contre x" portant sur un "début de soupçon de négligences ayant conduit à l'explosion et homicide involontaire".

Toutes les victimes travaillaient sur le site chimique.

Siège du géant de la chimie Bayer, Leverkusen compte un peu plus de 160.000 habitants et se situe à une vingtaine de kilomètres de Cologne. Les groupes Evonik et Lanxess y ont également des usines.

Sur le même sujet