La droite française en plein désordre au moment de désigner son favori à l’Élysée

Le parti Les Républicains va interroger 15 000 sympathisants. Objectif : déterminer quel candidat et quels enjeux se dégagent pour la présidentielle de 2022. Un modus operandi inédit et risqué.

Philippe Juvin, Michel Barnier, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse et Bruno Retailleau ensemble à Paris le 20 juillet 2021.
© Blondet Eliot/ABACA
"Qui incarne le mieux la lutte contre l'immigration clandestine ?" ; "Qui a le plus une stature présidentielle ?" Voici certaines des questions auxquelles 15 000 sympathisants de la droite et du centre vont devoir répondre. Le parti Les Républicains (LR) a lancé ce 30 août une vaste enquête afin d'évaluer les profils des candidats de droite déclarés à l'élection présidentielle. La notoriété, la capacité de rassemblement, la crédibilité de quatre hommes et une femme - Michel Barnier, Xavier Bertrand, Éric Ciotti, le médecin Philippe Juvin et Valérie Pécresse - vont être décortiquées pendant trois semaines (Laurent Wauquiez et Bruno Retailleau ayant jeté l'éponge, et l'entrepreneur Denis Payre, le maire de Cannes David Lisnard et Rachida Dati laissant...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet