À l’est de la Biélorussie, le rapprochement avec Moscou ne fait pas rêver: "Je préfère encore avoir Monsieur Moustache au pouvoir que d’être russe"

Alexandre Loukachenko signera avec Vladimir Poutine des documents d’approfondissement des relations entre les deux pays. Or, même dans les régions orientales du pays, la population regarde vers l’Europe plus que vers la Russie.

Gomel,,Belarus,-,April,8,,2019:,Traffic,On,Sovetskaya,Street
©Shutterstock
Ania Nowak, correspondante en Biélorussie
"Est-ce la Biélorussie qui va intégrer la Russie, ou est-ce la Russie qui va intégrer la Biélorussie ? Nous ne savons pas", déclarait avec mauvaise foi Alexandre Loukachenko le 9 août, lors d'une interminable conférence de presse, un monologue éreintant de plus de huit heures. Un mois...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet