Poutine veut un trafic de fret régulier sur la route du pôle nord

Le président russe Vladimir Poutine souhaite que, dès l'année prochaine, des porte-conteneurs puissent naviguer régulièrement dans l'océan Arctique, entre Vladivostok et Saint-Pétersbourg.

Poutine veut un trafic de fret régulier sur la route du pôle nord
©AFP

D'ici 2024, 80 millions de tonnes de fret conteneurisé devraient emprunter cette route, devenue plus accessible avec le réchauffement climatique, a-t-il annoncé vendredi à Vladivostok, la ville la plus orientale de Russie. A l'occasion d'un forum économique qui se tient dans la ville portuaire, le président russe a déclaré que la voie de navigation via le pôle nord devrait être plus fréquemment utilisée. Cette route entre l'Asie et l'Europe est bien plus courte que via le canal de Suez ou en contournant l'Afrique mais est peu fréquentée. La Russie déploie régulièrement des brise-glaces à propulsion nucléaire pour la conserver ouverte.

"Ce n'est pas un hasard si beaucoup de pays veulent venir ici et emprunter cette route. Cela réduit considérablement les frais de transport et ainsi le prix des marchandises pour les consommateurs", a estimé Vladimir Poutine.

Selon le président, la Russie n'imposera pas de restrictions aux autres pays pour emprunter l'itinéraire.

Vladimir Poutine a aussi promis des incitants fiscaux et des bonus pour les entreprises qui souhaitent investir dans l'extrême est de la Russie. Les entreprises étrangères pourraient aussi être éligibles. Selon le président russe, une énergie verte à partir de l'hydrogène pourrait être développée dans la région.