La situation dégénère au Monténégro, au bord d’une "guerre confessionnelle"

L’intronisation du nouveau métropolite dans des conditions surréalistes.

La situation dégénère au Monténégro, au bord d’une "guerre confessionnelle"
©AFP
Laurent Geslin et Jean-Arnault Dérens - Correspondants dans les Balkans
Barricades, charges de police et nuages de gaz lacrymogène… Un véritable climat d’insurrection a régné tout le week-end à Cetinje, la capitale historique du Monténégro, où le nouveau chef local de l’Église orthodoxe serbe, le métropolite Joanikije, devait être intronisé dimanche matin. Les habitants de la petite ville, berceau de l’indépendantisme...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité