Coronavirus: l'UE va à nouveau interdire l'accès au sol européen aux voyageurs de six pays

Les ambassadeurs des Vingt-Sept ont approuvé mercredi le retour des restrictions à l'encontre des voyageurs venant de six pays dont le Japon, tandis que les touristes en provenance d'Uruguay, même non vaccinés contre le Covid-19, peuvent désormais être admis dans l'UE, a-t-on appris de sources européennes.

Coronavirus: l'UE va à nouveau interdire l'accès au sol européen aux voyageurs de six pays
© Shutterstock
AFP

Outre le Japon, la Serbie, l'Azerbaïdjan, l'Albanie, l'Arménie et Brunei sont également retirés de la liste des pays dont les voyageurs sont autorisés à entrer dans l'UE pour des déplacements non essentiels, selon cette recommandation. Elle doit encore être formellement adoptée par le Conseil, institution représentant les Etats membres.

Ces restrictions ne concernent toutefois pas les voyageurs totalement vaccinés.

L'UE, qui a fermé ses frontières extérieures aux touristes à l'arrivée de la pandémie, établit depuis juin 2020 une liste restreinte, régulièrement actualisée, de pays tiers dont les résidents sont autorisés à se rendre en Europe.

La liste telle qu'avalisée par les ambassadeurs des Etats membres comporte 12 pays -auxquels s'ajoute la Chine sous réserve de réciprocité-, ainsi que les régions administratives spéciales de Hong Kong et Macao, et le territoire de Taïwan.

Pour établir leur liste, les Européens se fondent sur la situation épidémiologique de la zone concernée, qui doit avoir enregistré moins de 75 cas de Covid pour 100.000 habitants sur les 14 derniers jours, ainsi que la présence de variants, le taux de dépistage, la fiabilité des données et l'avancement de la vaccination.

Il s'agit toutefois d'une recommandation, non contraignante juridiquement, les Etats membres restant souverains sur leurs frontières.

Fin août, l'UE a recommandé le retour des restrictions aux voyages non essentiels vers son territoire en provenance de cinq pays dont les Etats-Unis. Les frontières américaines sont fermées à l'immense majorité des voyageurs internationaux, qu'ils soient testés ou vaccinés, depuis mars 2020.

Sur le même sujet