Etat de droit : "C’est maintenant que commence le vrai bras de fer" avec la Pologne

Varsovie risque de payer cher sa défiance envers la justice de l’UE, sur la question de l’état de droit.

Didier Reynders, commissaire en charge de la Justice, lors d’une conférence de presse le 30 juin.
©AP
"On peut dire que c'est maintenant que commence le vrai bras de fer" avec la Pologne sur l'état de droit, a confirmé mardi Didier Reynders, commissaire en charge de la Justice, à La Libre Belgique et au Soir. Face au refus de Varsovie de se plier à une ordonnance de la Cour de justice de l'UE (CJUE), qui avait exigé le 14 juillet...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet