"Il y a un énorme décalage entre l’image que les médias donnent de lui et l’homme qu’il est réellement": Salah Abdelslam, transformé par la détention et la médiatisation

Depuis son transfert en France en avril 2017, Salah Abdelslam est détenu à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, près de Paris. Placé à l’isolement, le seul membre des commandos des attaques du 13-Novembre encore vivant a pu se construire une nouvelle image. Enquête.

Le 23 avril 2018, l’avocat Sven Mary, qui représentait la défense de Salah Abdeslam, s’exprime devant la presse.
©AFP
Martelet Céline
À l'ouverture du procès ce mercredi 8 septembre, il est celui qui va attirer tous les regards. D'abord parce qu'il est le seul terroriste des commandos du 13-Novembre encore en vie, mais aussi parce que lors de sa dernière apparition en Belgique, ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet