Solidarité vaccinale : les promesses de l’Europe tardent à se concrétiser

Accélérer la vaccination partout dans le monde constitue le défi de la lutte contre la pandémie. Le retard des pays pauvres tranche avec le débat autour d’une troisième dose dans les pays développés. Les doses promises par l’Union européenne se font attendre.

Solidarité vaccinale : les promesses de l’Europe tardent à se concrétiser
©AFP
Fin mai dernier, l’Union européenne (plus exactement ses États membres), s’est engagée à partager 100 millions de doses de vaccins avec les pays à revenus faibles ou intermédiaires, d’ici la fin 2021. Qui dit mieux ? La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, qui annonçait le 22 juillet que ce sont non 100, mais 200 millions de doses que l’Union mettrait à disposition des États moins bien lotis. Selon les comptes de l’institution communautaire, la somme des engagements des Vingt-sept est aujourd’hui...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet