Interpol lance une alerte mondiale aux gouvernements concernant des escroqueries liées aux vaccins

Interpol a lancé lundi une alerte mondiale concernant des groupes criminels organisés qui ciblent les gouvernements avec de fausses offres de vente de vaccins contre le Covid-19.

Interpol lance une alerte mondiale aux gouvernements concernant des escroqueries liées aux vaccins
©AP
Belga

Une soixantaine de cas ont déjà été recensés dans 40 pays. L'escroquerie repose sur des cybercriminels qui se font passer pour des représentants des fabricants de vaccins ou des autorités gouvernementales, et ciblent des employés d'hôpitaux et de ministères de la Santé en proposant des vaccins approuvés à la vente.

Or, l'achat de vaccins est négocié soit au niveau gouvernemental, soit, dans le cas de l'Union européenne (UE), par une équipe de négociation conjointe spéciale, rappelle Interpol. La tactique des escrocs devrait donc éveiller des soupçons.

La pandémie constitue un terreau fertile pour la cybercriminalité, constate l'organisation internationale. Au cours de l'année écoulée, un laboratoire de recherche de l'Université d'Oxford a notamment été piraté et des documents sur les vaccins ont été divulgués.

Des mesures de sécurité renforcées sont dès lors nécessaires, conclut Interpol.