"Je pensais rejoindre une communauté musulmane" : une Britannique, enrôlée dans l'EI à 15 ans, implore le pardon

Shamima Begum, qui a rejoint l'Etat Islamique en 2015, avait qualifié l'attentat de Manchester ayant fait 22 morts en 2017 de "représailles" aux frappes de la coalition occidentale contre l'EI.

"Je pensais rejoindre une communauté musulmane" : une Britannique, enrôlée dans l'EI à 15 ans, implore le pardon
© Belga/AFP
La Rédaction avec afp

C'est une jeune femme à l'allure bien différente de celle des dernières images qui avaient été partagées d'elle qui est apparue dans l'émission britannique “Good Morning Britain". Petit top, cheveux lâchés, maquillage, boucles d'oreille et casquette Nike: Shamina Begum semble métamorphosée.

Et pour cause, cette apparition à la télévision britannique avait pour dessein d'implorer le pardon du Royaume-Uni. En effet, la jeune femme a rejoint l'Etat Islamique en 2015, alors seulement âgée de 15 ans, en partant avec deux autres adolescents en Syrie. Après la défaite de Daech en 2019, elle avait annoncé vouloir rentrer au Royaume-Uni alors qu'elle était enceinte de son troisième enfant, dont le papa est un djihadiste néerlandais avec lequel elle s'est mariée après son arrivée à Raqqa. A l'époque, ses déclarations avaient profondément choqué outre-Manche. En effet, la jeune femme avait notamment affirmé qu'elle ne regrettait pas sa fugue vers la Syrie. De plus, elle avait qualifié l'attentat de Manchester, qui avait fait 22 morts en mai 2017, de mesure de "représailles" aux frappes de la coalition occidentale contre l'EI. Le gouvernement britannique l'avait déchue de sa nationalité la même année.

Dans cette interview, elle revient sur ses propos et présente ses excuses. "Je suis désolée pour tous ceux qui ont été affectés par l'EI. Je n'étais pas d'accord avec ce qu'ils faisaient et je ne cherchaispas à justifier ce qu'ils ont fait. Ce n'est pas justifiable de tuer au nom de la religion."

Shamina Begum a ainsi demandé pardon en expliquant que beaucoup de jeunes ne savent pas quoi faire de leur vie et peuvent être facilement manipulés. "Je demande aux Britanniques de me pardonner parce que j'ai commis une erreur à un très jeune âge" .Ainsi, elle défend s'être rendue en Syrie sans savoir ce qui l'attendait là-bas. "Je pensais rejoindre une communauté musulmane, faire ce qui était juste comme musulmane. Je ne voulais blesser personne!", a-t-elle témoigné. Ne se sentant pas "terroriste" , la jeune femme a souligné que si Daech revenait au pouvoir aujourd'hui, elle préférerait mourir plutôt que de rejoindre l'organisation terroriste.

Finalement, Shamina Begum s'est directement adressée au Premier ministre britannique, Boris Johnson. "Je pourrais vous aider dans votre combat contre le terrorisme en vous partageant mon expérience avec ces extrémistes, parce que vous ne savez clairement pas ce que vous faites."