Un site se moque de Zemmour et propose aux internautes un nouveau prénom pour 2022: derrière le buzz, l'extrême droite?

La déclaration d'Eric Zemmour quant aux prénoms dits "français" agite la toile depuis plusieurs jours.

Un site se moque de Zemmour et propose aux internautes un nouveau prénom pour 2022: derrière le buzz, l'extrême droite?
©Capture d'écran du site ViteMonPrénom
A. Dms

S'il est élu lors de l'élection présidentielle de 2022, Eric Zemmour rétablira la loi du 1er avril 1803, c'est-à-dire l'obligation de donner à son enfant un prénom dit "français". Inspiré par le succès de "Vite Ma Dose", le site "Vite Mon Prénom" tourne au ridicule cette proposition. Il permet aux personnes qui le visitent de découvrir leur nouveau prénom si le polémiste gagne l'élection présidentielle de 2022. Le créateur du site de réservation de vaccin, Guillaume Rozier, a réagi avec humour. "Promis, je n'y suis pour rien!", écrit-il sur Twitter.

Raymond, Marie, Sylvain, etc.

Et le succès est au rendez-vous. Près de 10 millions d'internautes se sont déjà prêtés au jeu avec des résultats parfois surprenants. Si les personnes s'appelant Marie et Emmanuel peuvent garder leurs prénoms, ce n'est pas le cas de tout le monde. Ainsi, "Kylian" se voit proposer le prénom "Sylvain tandis que le visiteurprénommé "Rayan" obtient "Raymond" comme prénom pour 2022.

Enfin, un internaute a souligné une situation plutôt cocasse, puisque le générateur remplace le nom de famille d'Eric Zemmour par "Amour".

Une campagne de communication dissimulée?

Mais la blague ne fait pas rire tout le monde. Certains pensent à une opération de communication planifiée à l'avance. D'autres utilisateurs ont assuré que le site n'était pas drôle, assurant que celui-ci était raciste et participait à la banalisation de "propos à vomir". Ils ont également dénoncé l'attitude de plusieurs marques ayant participé à cette tendance. "C'est désespérant, vous ne faites que la pub pour la campagne d'un homme détestable condamné pour provocation à la discrimination raciale", regrette un internaute.

Guillaume Brossard, le co-fondateur du site hoaxbuster s'est quant à lui intéressé à la personne ayant créé le site. Selon ses recherches menées avec plusieurs internautes, la première mention de "Vite Mon Prénom" aurait eu lieu sur l'un des forums de Jeuxvideo.com, connu pour l'organisation de campagnes de harcèlement ainsi que pour des propos racistes à répétition. "Et donc, sans surprise, derrière le site dont tout le monde parle en ce moment... il y a des petits zemmouriens du JVC", déplore Guillaume Brossard dans un message accompagnant une capture d'écran du forum sur laquelle on peut lire plusieurs membres se réjouir du succès du site.