Super Mario veut sauver l'Italie "quoi qu’il en coûte"

Nommé président du Conseil il y a un peu plus de deux cents jours par le président de la République Sergio Mattarella pour sortir son pays de la double crise sanitaire et économique que traverse l’Italie, (Super) Mario Draghi est en passe de réussir son pari.

Super Mario veut sauver l'Italie "quoi qu’il en coûte"
©AFP
Pour mener à bien sa première mission, le Premier ministre aligne les mesures. Il veut que 80 % d’Italiens de plus de 12 ans soient vaccinés...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet