L'érosion de l'électorat de la gauche et de la droite traditionnelles transforme le paysage politique européen

L’Allemagne devrait être gouvernée par une tripartite. Une situation due à l’érosion de l’électorat des partis traditionnels, observable partout en Europe. Avec quelles conséquences ?

Ceremony with Mario Draghi handing over reins of ECB to Christine Lagarde
©AFP
Sauf scénario, pour l’heure improbable, de la mise en place d’un gouvernement minoritaire ou d'une nouvelle grande coalition gauche-droite dont personne ne veut, le prochain gouvernement allemande, quel qu’il soit,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet