Le Royaume-Uni teste la patience et la résistance de l’Union européenne

La Commission va proposer ce mercredi des solutions pour alléger les contrôles douaniers entre la Grande-Bretagne et l’Irlande du Nord. Mais le Royaume-Uni exige de revoir de fond en comble le protocole nord-irlandais. Londres entretient la tension avec l’Union européenne.

Olivier le Bussy et Tristan de Bourbon, à Londres
Le ministre britannique David Frost, en charge des relations avec l’Union européenne, a réclamé mardi, de Lisbonne, la révision du protocole nord-irlandais.
Le ministre britannique David Frost, en charge des relations avec l’Union européenne, a réclamé mardi, de Lisbonne, la révision du protocole nord-irlandais. ©AP
Au moins, on ne peut pas reprocher à David Frost de manquer de lucidité sur l'état des relations entre son pays, le Royaume-Uni, et l'Union européenne (UE). Dans un discours prononcé ce mardi à Lisbonne, l'ancien négociateur du Brexit, devenu ministre du gouvernement conservateur dirigé par Boris Johnson les a qualifiées "d'instables et de quelque peu acrimonieuses". L'une des raisons des tensions entre l'Union et son ex-État membre tient à la volonté britannique de revoir fondamentalement ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité