Quand la Chine décroche des affiches électorales à Copenhague

Plainte a été déposée, mais le gouvernement reste prudent.

Quand la Chine décroche des affiches électorales à Copenhague
Slim Allagui, correspondant à Copenhague
Dimanche dernier, Thomas Roh-den, 25 ans, étudiant en sciences politiques et candidat du parti radical aux élections régionales danoises, accroche dix affiches sur les arbres et poteaux dans une rue de Gentofte, un quartier...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité