Cop26 : Elizabeth II exhorte les dirigeants à faire "cause commune" face au changement climatique

La reine Elizabeth II a exhorté lundi dans un message vidéo les dirigeants mondiaux réunis pour la COP26 à Glasgow (Écosse) à faire "cause commune" pour s'attaquer au changement climatique et "résoudre les problèmes les plus insurmontables".

Belga

La souveraine de 95 ans a dit espérer que cette conférence de deux semaines, à laquelle elle ne peut pas assister en raison de son état de santé, soit "l'une de ces rares occasions où chacun aura la possibilité de s'élever au-dessus de la politique du moment et de faire preuve d'un véritable sens politique".

"L'histoire a montré que lorsque les nations s'unissent pour une cause commune, l'espoir est toujours permis", a-t-elle lancé dans ce message vidéo diffusé lors d'une réception de bienvenue pour les dirigeants mondiaux, les exhortant à "travailler côte à côte" pour "résoudre les problèmes les plus insurmontables".

"Nombreux sont ceux qui espèrent que l'héritage de ce sommet - inscrit dans les livres d'histoire qui ne sont pas encore imprimés - vous décrira comme les dirigeants qui n'ont pas laissé passer l'occasion, et qui ont répondu à l'appel des générations futures", a-t-elle martelé dans son tailleur vert, semblant être en bonne forme.

La reine, qui a passé dernièrement une nuit à l'hôpital pour y subir des "examens préliminaires", selon les termes du palais de Buckingham, a dû annuler à regret son déplacement à la COP26 et doit renoncer à tout déplacement officiel pendant encore au moins deux semaines.

Sa dernière apparition aux yeux du public remontait à jeudi, lorsqu'elle avait remis pendant une audience par visioconférence la médaille d'or de la poésie au poète anglais David Constantine. Une vidéo de 24 secondes diffusée par le palais la montre souriante, discutant par écrans interposés avec le poète.

"Aucun de nous ne vivra éternellement", a-t-elle ajouté lundi, mais ce combat contre le réchauffement climatique n'est pas "pour nous-même", "mais pour nos enfants, les enfants de nos enfants et ceux qui suivront leurs pas".

La reine a aussi rendu un hommage appuyé à son "cher et regretté mari", le prince Philip, décédé en avril à l'âge de 99 ans, pour la conscience environnementale dont il a fait preuve en soulevant la question il y a plus de 50 ans.

Dans une rare expression publique d'émotion, la monarque a déclaré que le rôle important qu'il a joué en encourageant les gens à prendre soin de la nature était une "source de grande fierté" et qu'elle "ne pouvait pas être plus fière" de son fils le prince Charles et de son petit-fils le prince William, qui ont poursuivi son travail.