L'Ukraine dément un renforcement des troupes russes à sa frontière

Lundi soir, le ministère ukrainien de la Défense a assuré dans un communiqué qu'"aucun déploiement supplémentaire d'unités, d'armes et d'équipements militaires russes vers la frontière de l'Ukraine n'a été observé".

L'Ukraine dément un renforcement des troupes russes à sa frontière
©AFP

L'Ukraine a démenti un renforcement des troupes de Moscou près de sa frontière dans l'Est, après que des médias américains ont fait état d'inquiétudes quant à des mouvements militaires russes dans cette région sous tension. Cette déclaration est intervenue peu avant l'annonce par des médias de la démission du ministre de la Défense Andriï Taran, 66 ans, pour des raisons de santé selon un responsable parlementaire.

M. Taran, en poste depuis mars 2020, était critiqué pour le manque de réformes dans l'armée.

Le Parlement pourrait entériner son départ jeudi dans le cadre d'un remaniement ministériel, selon un député du parti présidentiel Taras Melnytchouk.

Lundi soir, le ministère ukrainien de la Défense a assuré dans un communiqué qu'"aucun déploiement supplémentaire d'unités, d'armes et d'équipements militaires russes vers la frontière de l'Ukraine n'a été observé".

Les mouvements signalés sont des "déplacements de troupes après des exercices", a poursuivi l'armée ukrainienne, estimant que la diffusion d'allégations sur un renforcement de l'armée russe pouvait être une opération "psychologique" de Moscou.

Selon le Washington Post, des responsables américains se sont inquiétés de récents mouvements documentés dans des vidéos circulant sur les réseaux sociaux. On y voit des trains et des camions russes transportant, entre autres, des tanks et des missiles.

Le porte-parole du Pentagone a indiqué que Washington suivait "de près" la situation à la frontière russo-ukrainienne.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a lui affirmé mardi avoir eu une conversation avec son homologue américain Joe Biden sur "la situation sécuritaire" dans l'est de l'Ukraine.

"Les Etats-Unis continueront de soutenir (notre) intégrité territoriale et les réformes en Ukraine", a écrit M. Zelensky sur Twitter, précisant avoir rencontré M. Biden en marge de la COP26 à Glasgow.