À Oxford, le changement de nom d'un collège en l'honneur d'une donatrice fait grincer des dents

Un collège de l'université d'Oxford compte être rebaptisé en l'honneur d'une donatrice, la milliardaire vietnamienne Nguyen Thi Phuong Thao, propriétaire d'une compagnie aérienne qui avait recruté des hôtesses en bikini pour son lancement, suscitant le scepticisme de certains enseignants.

À Oxford, le changement de nom d'un collège en l'honneur d'une donatrice fait grincer des dents
©Shutterstock

Le Linacre College a annoncé lundi avoir lancé les démarches pour devenir le Thao College, en remerciement d'un "don historique" de 155 millions de livres (182,6 millions d'euros) du groupe Sovico, dirigé par la femme d'affaires.

Cet argent servira à financer un nouveau centre d'études supérieures et des bourses d'études, ainsi qu'à soutenir le fonctionnement quotidien de ce collège de 500 étudiants fondé en 1962, qui doit pour l'instant son nom à Thomas Linacre, humaniste du XVe siècle et ancien médecin du roi Henry VIII.

Le magazine Forbes estime la fortune de Nguyen Thi Phuong Thao, 51 ans, à 2,7 milliards de dollars (3,18 milliards d'euros). Elle possède des intérêts dans le secteur bancaire et les loisirs, mais est aussi la propriétaire de la compagnie aérienne Vietjet.

Cette compagnie low-cost apparue dans le secteur aérien vietnamien en 2011 a suscité des interrogations avec ses hôtesses vêtues simplement de bikinis lors de ses vols inauguraux et ses campagnes de marketing sexistes mettant en scène des mannequins presque nus.

Ce changement prévu de nom a reçu un accueil mitigé, certains universitaires regrettant la "commercialisation" de l'institution et suggérant que la gratitude du collège pourrait être exprimée d'une autre manière.

Mme Thao a estimé qu'Oxford était "le bon endroit" pour réaliser son "désir à long terme de contribuer à l'humanité par l'éducation, la formation et la recherche", rapporte le Daily Telegraph