Le Danemark saisit un navire de recherche russe à cause d'un litige

Le Danemark a saisi un navire de recherche océanographique russe dans le port de Skagen (nord) dans le cadre d'un litige commercial impliquant une compagnie canadienne, a annoncé jeudi l'ambassade de Russie à Copenhague.

Photo d'illustration
Photo d'illustration ©Shutterstock

L'Akademik Ioffe, qui appartient à l'Institut océanographique Chirchov de Moscou, un organisme public, a été arraisonné lundi et ses documents de navigation confisqués, a indiqué l'ambassade russe dans un communiqué.

"La saisie du navire a été menée à titre conservatoire sur requête d'une tierce partie", a ajouté la représentation russe, sans fournir davantage de précision.

Une porte-parole de l'ambassade au Danemark a indiqué à l'AFP que la représentation russe à Copenhague étaient en contact avec les 38 membres d'équipage et 23 scientifiques se trouvant à bord du bateau.

"L'action en justice a été lancée par l'entreprise canadienne One Ocean Expeditions Ltd. en lien avec des activités commerciales antérieures de l'Akademik Ioffe", a ajouté la même source.

One Ocean Expeditions, une compagnie proposant des croisières et explorations, notamment dans des mers froides, indique sur son site avoir affrété à plusieurs reprises l'Akademik Ioffe et un autre navire océanographique russe à partir de 2011.

Mais en 2019, la compagnie a affirmé que l'Institut océanographique Chirchov avait "soudainement" retiré les deux navires de la navigation commerciale, dénonçant une "violation de contrat" et annonçant des poursuites judiciaires.

Selon des médias canadiens, l'Akademik Ioffe s'était échoué en août 2018 dans le territoire du Nunavut, dans le Grand Nord canadien, lors d'un voyage organisé par One Ocean Expeditions.

Les passagers et membres d'équipage ont dû être évacués par l'armée et les gardes-côtes.