Migration: le Bélarus met en garde la Pologne contre toute "provocation" à la frontière

Le Bélarus a mis en garde mardi la Pologne contre toute "provocation" à la frontière entre les deux pays, où sont massés des milliers de migrants voulant pénétrer dans l'UE et faisant face à un important dispositif militaire.

AFP

Minsk et Varsovie s'écharpent depuis des semaines sur la question migratoire, le président bélarusse Alexandre Loukachenko étant accusé par l'UE d'orchestrer l'arrivée de cette vague de migrants et de réfugiés en réponse aux sanctions européennes décidées à l'encontre de son pays après la répression brutale dont l'opposition a été victime.

Le Bélarus, qui dément ces accusations, a tenu mardi "à mettre en garde à l'avance la partie polonaise contre l'utilisation de toute provocation" contre le Bélarus "pour justifier d'éventuelles actions belliqueuses illégales" contre les migrants, a indiqué dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères.

Minsk a dénoncé le "mépris de longue date de Varsovie pour la réalité objective et ses approches dignes de la politique de l'autruche pour résoudre des problèmes graves", ainsi que les "tentatives intenables" de la Pologne de "rejeter sur le Bélarus la responsabilité" de la crise migratoire à la frontière.

Migration: le Bélarus met en garde la Pologne contre toute "provocation" à la frontière
©AFP

Le ministère bélarusse de la Défense a pour sa part balayé mardi les accusations "sans fondement et non étayées" de Varsovie sur sa responsabilité et accusé à son tour la Pologne de faire "délibérément" monter les tensions.

"Le ministère polonais de la Défense ne cherche pas une résolution constructive de la question et porte délibérément la situation conflictuelle actuelle à un niveau politique", a encore indiqué Minsk.

Selon le ministre de l'Intérieur Ivan Koubrakov, cité par l'agence d'Etat Belta, les migrants, principalement originaires du Moyen-Orient, se trouvent sur le territoire bélarusse "légalement" et qu'il n'y a "aucune violation de la loi" de leur part.

Migration: le Bélarus met en garde la Pologne contre toute "provocation" à la frontière
©AFP

Des milliers de migrants se sont massés depuis lundi à la frontière entre le Bélarus et la Pologne avec pour espoir de pénétrer dans l'UE. S'inquiétant d'une augmentation des traversées illégales qui durent depuis des semaines, Varsovie a déployé un important dispositif militaire.

Lundi soir, l'attaché de défense de l'ambassade bélarusse à Varsovie, Alexeï Bortnik, s'est par ailleurs entretenu avec des représentants du ministère bélarusse de la Défense à propos d'accusations de "violation de la frontière polonaise par des militaires bélarusses et de leur implication dans la crise migratoire", selon Minsk.

"Aucune preuve enregistrée au moyen d'un contrôle objectif n'a été présentée sur le bien-fondé de ces affirmations", a assuré le ministère bélarusse de la Défense.

Le Bélarus a également estimé que le déploiement de milliers de soldats polonais à la frontière constituait une "une activité militaire substantielle" et une "violation des accords bilatéraux" car Minsk n'en a pas été notifié.

Sur le même sujet